Actualités

Un tiers du gaz utilisé en Italie provient d’Algérie

Par Liberté | le Mercredi 22 Décembre 2021

Un tiers du gaz utilisé en Italie provient d’Algérie

L’Algérie est devenue un partenaire “stratégique et fondamental” pour l'Italie, a indiqué l'ambassadeur d'Italie à Alger, Giovanni Pugliese, soulignant la profondeur des relations entre les deux pays dans les domaines, tant économique que politique.

“Pour l'Italie, l'Algérie est devenue un pays stratégique : un tiers du gaz utilisé par l'Italie vient d'ici, plus de 200 entreprises italiennes ont réalisé des travaux d'infrastructure, nous sommes présents dans le secteur agroalimentaire. C'est une relation complète à 360 degrés”, a déclaré M. Pugliese dans une déclaration à l'agence Ansa en marge de l'assemblée des ambassadeurs au ministère italien des Affaires étrangères tenue, hier, à Rome.

“Les liens entre l'Algérie et l'Italie sont très profonds, comme en témoigne la visite du président italien, Sergio Mattarella, effectuée en Algérie, en novembre dernier, et qui a été un grand succès et a eu une grande visibilité”, a ajouté le représentant de la diplomatie italienne, rappelant que “l'Algérie est le premier partenaire commercial de l'Italie en Afrique”.

L'Algérie est aussi “un partenaire de confiance sur les grands thèmes. Je pense à la lutte contre l'immigration clandestine et à la bonne collaboration qui existe sur la Libye”, note encore l'ambassadeur italien.

Évoquant la coopération dans le domaine de la transition écologique, M. Pugliese a mis en exergue l'importance des réserves de gaz algériennes soulignant le rôle fondamental de ce type d’énergie propre dans la réussite de cette transition.

“Il existe une collaboration parallèle, à la fois bilatérale et avec l'UE, dans le développement des énergies renouvelables, notamment l'énergie solaire, ainsi que l'hydrogène et les bio-raffineries”, a-t-il déclaré. “Il y a beaucoup d'optimisme et la collaboration est excellente”, poursuit-il.

L'ambassadeur s'est aussi exprimé sur la lutte contre la Covid-19, en rappelant que le premier geste de solidarité envers son pays au début de la pandémie est venu d’Algérie avec la mise à disposition de matériels et d'équipements. Il a qualifié cette action de solidarité de la part de l'Algérie envers son pays de “geste du cœur”.

APS

Source originale de l’article