Actualités

Un fonds d’investissement lorgne les parts de Sonatrach dans Naturgy

Par TSA | le Lundi 25 Janvier 2021

Un fonds d’investissement lorgne les parts de Sonatrach dans Naturgy

Le fonds d’investissement australien IFM vise à acquérir des parts de l’entreprise gazière espagnole Naturgy (ex-Gas Natural), ont rapporté ce mardi 26 janvier les médias espagnols El Economista et El País.

IFM a officiellement déposé une offre dans le but d’acheter les parts de plusieurs actionnaires minoritaires au sein de Naturgy dont la Sonatrach qui détient 3.85 % du capital de la société espagnole.

IFM veut les parts de la Sonatrach

Le fonds australien IFM projette dans son offre d’acheter 22.69 % du capital de Naturgy à travers la société luxembourgeoise InfraCo, selon le quotidien El País. Le rôle du principal actionnaire, le fonds bancaire espagnol, Caixa-Criteria sera déterminant dans la mesure où IFM veut que ce dernier reste comme actionnaire.

IFM veut acquérir 22.69 % des parts alors que Caixa-Criteria détient 24 % du capital de Naturgy, une société spécialisée dans la distribution et commercialisation de gaz naturel et d’électricité en Espagne.

En tant qu’investisseur étranger, IFM devra obtenir le feu vert du gouvernement espagnol pour concrétiser l’opération.

Un accord aurait été trouvé entre IFM avec CVC et GIP, actionnaires à hauteur respectivement de 20,4 % et 20 % pour que ces derniers maintiennent leur participation.

Le fonds australien vise les parts des actionnaires minoritaires de Naturgy. C’est dans cette optique qu’IFM lorgne les 3.85 % du groupe pétrolier et gazier algérien Sonatrach. Selon El Economista, Sonatrach pourrait céder ses actions.

Si le deal entre IFM, CVC et GIP se concrétise, les trois actionnaires regrouperont 87.1 % des actions auxquelles s’ajouteraient les parts de la Sonatrach.

L’offre d’IFM est estimée à 23 euros pour chaque action ce qui devrait représenter cinq milliards d’euros environ.

Selon El Economista, le président de Criteria, Isidro Fainé, s’est montré, à plusieurs reprises, prêt à réduire la participation de la fondation dans Naturgy. L’offre d’IFM est bien supérieure à celle de CVC et GIP qui avait acquis les actions à 19 euros, indique la même source.

L’offre sera étudiée au conseil d’administration du fonds bancaire, Caixa Criteria qui serait, par ailleurs, sur le point de vendre 20 % de ses actions dans la société Vithas.

Il reste, donc, à savoir quelle sera la position de la Sonatrach à ce sujet. Selon l’expert économique Tewfik Hasni, la société nationale des hydrocarbures ne doit pas vendre ses parts. Ce serait, selon lui, ‘’une erreur monumentale’’.

« Le fait de posséder des actions chez Naturgy signifie que Sonatrach a accès au marché espagnol. Si la compagnie perd ce bénéfice, ce serait catastrophique notamment en cette période difficile », estime Tewfik Hasni dans des déclarations accordées au site 24hdz.

Source originale de l’article