Actualités

Pétrole : Le panier de l’Opep à 68,56 dollars le baril

Par El Watan | le Samedi 25 Mai 2019

Pétrole : Le panier de l’Opep à 68,56 dollars le baril

Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a reculé jeudi à 68,56 dollars le baril, contre 71,03 dollars la veille, a indiqué hier l’OPEP sur son site web.

Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l’Opep (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo),Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée équatoriale), Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela).

La moyenne du prix du panier de l’Opep a connu une hausse de 4,41 dollars en avril comparativement à celle de mars, pour atteindre 70,78 dollars le baril (+6,6%), son plus haut niveau en six mois. Jeudi, le baril de brent a terminé la séance en baisse de 3,23 dollars, ou 4,55%, à 67,76 dollars. Le baril de WTI pour livraison en juillet a fini à 57,91 dollars, perdant sur la séance 3,51 dollars. Il est dans le même temps tombé à son plus bas depuis le début du mois de décembre.

L’Opep et ses partenaires sont toujours liés par un accord de limitation de la production. L’Organisation avait convenu, en décembre 2018, avec dix pays producteurs non Opep, la Russie à leur tête, d’une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800 000 barils/jour par l’Opep et de 400 000 barils/jour par ces pays producteurs non Opep.

Les participants à la déclaration de coopération ont enregistré un taux de conformité record, atteignant 168% en avril, selon le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep-non-Opep (JMMC). Le JMMC a réaffirmé, suite à sa 14e réunion tenue dimanche dernier en Arabie Saoudite, son engagement à réaliser un marché équilibré et à œuvrer de manière durable pour la stabilité du marché pétrolier avec des fondamentaux solides.

Ce comité est composé de l’Arabie Saoudite, la Russie, l’Algérie, les Emirats arabes unis, l’Irak, le Kazakhstan, le Koweït, le Nigeria et le Venezuela. Une réunion ministérielle de l’Opep est prévue en juin prochain à Vienne, sur les mesures que devraient prendre les pays participants à la déclaration de coopération pour le second semestre de 2019.

Source originale de l’article