Actualités

Pétrole : le Brent poursuit sa montée et s’approche des 60 dollars

Par Maghreb Emergent | le Mercredi 09 Janvier 2019

Pétrole : le Brent poursuit sa montée et s’approche des 60 dollars

Pétrole : le Brent poursuit sa montée et s’approche des 60 dollars

Les cours du pétrole continuent leur montée, profitant à la fois de la baisse des exportations saoudiennes et des négociations qui se tiennent à Pékin entre les représentants américains et chinois.

Ainsi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a clôturé mardi à 58,72 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,39 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Cette montée des prix a été entamée depuis l’entrée en vigueur, au début de l’année en cours, de la décision des pays membres de l’Opep et non-Opep d’abaisser la production du cartel de 1,2 million de barils par jour.

D’après des informations du Wall Street Journal, Ryad prévoit en effet de réduire ses exportations de brut à environ 7,1 millions de barils par jour d’ici la fin janvier afin de faire monter les cours au-dessus des 80 dollars.

Les analystes ont indiqué, à ce propos, que les marchés continuent à réagir aux données encourageantes montrant que l’Arabie saoudite travaille assidûment à la réduction de ses exportations ainsi que de sa production.

Sur un autre registre, les cours ont également bénéficié d’un relatif apaisement des investisseurs alors que des négociations se sont poursuivies à Pékin entre représentants américains et chinois. Les experts estiment que les acteurs du marché misent sur une détente des relations commerciales entre les deux pays, qui soutiendrait la demande mondiale en or noir.

Par ailleurs, le rapport hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA), à propos des réserves américaines de pétrole, a indiqué que les marchés s’attendent à un recul des stocks américains. Les analystes tablent sur une baisse de 1,75 million de barils des stocks de brut, à la première semaine de janvier.

Rappelons que les cours de l’or noir avaient sombré fin 2018 en raison de l’abondance de pétrole, notamment en provenance des Etats-Unis, et d’un risque d’affaiblissement de la demande en raison d’une économie mondiale moins robuste.

Source originale de l’article