Actualités

Pétrole : le baril de Brent pourrait atteindre 75 dollars au 3e trimestre

Par TSA | le Dimanche 21 Février 2021

Pétrole : le baril de Brent pourrait atteindre 75 dollars au 3e trimestre

Le cours du baril de Brent, pétrole de référence pour le Sahara Blend algérien, a repris ce lundi sa tendance haussière, après deux baisses consécutives la semaine passée. À 15h55, il s’affiche à 64,36 dollars en hausse de 2,78 % par rapport à la clôture de vendredi (62,62 dollars).

En hausse de 24 % depuis le début de l’année, le pétrole ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin, à en croire la banque d’investissement américaine Goldman Sachs, rapporte ce dimanche l’agence Bloomberg.

Selon Goldman Sachs, le baril de Brent devrait dépasser la barre des 70 dollars dès le deuxième trimestre de l’année 2021. La banque américaine prédit en outre une ascension continue avec un baril qui atteindrait la barre symbolique des 75 dollars dans les trois mois qui suivront par la suite.

Ces nouvelles prévisions optimistes de Goldman placent le baril de Brent dix dollars au-dessus des précédentes prédictions de la banque américaine, qui anticipe un retour de la consommation à ses niveaux pré-pandémie du Covid-19 vers la fin du mois de juillet prochain.

En parallèle, la production des principaux acteurs pétroliers devrait demeurer « hautement inélastique » par rapport à la hausse des cours, estime Goldman Sachs.

« Ce rééquilibrage plus rapide durant ce qui devait être les jours sombres de l’hiver sera suivi d’un creusement du déficit ce printemps alors que la montée en puissance de la production de l’Opep + retarde nos prévisions de reprise de la demande », expliquent des analystes de la banque américaine dans leur note dédiée.

Une hausse du pétrole à 75 dollars constituerait une bonne nouvelle pour l’Algérie dont l’économie est fortement dépendante des exportations d’hydrocarbures, qui ont fortement reculé en valeur de 40 % en 2020 pour s’afficher à 20 milliards de dollars, selon les chiffres officiels.

En volume, ces exportations d’hydrocarbures ont atteint 82,2 millions en tonnes équivalent pétrole (TEP) en 2020 en baisse de 11 % par rapport à 2019. La moyenne des cours de pétrole a baissé à 42 dollars le baril en 2020, contre 64 dollars durant l’année passée, soit une perte de près de 23 dollars par baril (-35 %), selon les chiffres publiés en janvier dernier par le ministère de l’Énergie.

Source originale de l’article