Actualités

Panier Opep : 70,45 dollars le baril

Par El Moudjahid | le Jeudi 09 Mai 2019

Panier Opep : 70,45 dollars le baril

Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a augmenté à 70,45 dollars le baril mardi dernier, contre 70,23 dollars la veille (lundi), a indiqué mercredi l'Organisation pétrolière sur son site web. Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l'Opep (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen (Congo), Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export (Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela). Les cours de l'or noir ont terminé en baisse mardi après les annonces de nouvelles menaces commerciales américaines à l'encontre de la Chine. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 69,88 dollars à Londres, en baisse de 1,36 dollar par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril de WTI pour le contrat de juin a cédé 85 cents à 61,40 dollars. Dimanche, le président américain Donald Trump a annoncé une hausse prochaine des droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits chinois exportés vers les Etats-Unis. Ces menaces américaines ont été formulées alors que des pourparlers commerciaux entre responsables chinois et américains se tiennent en fin de semaine à Washington. Du côté de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), une réunion décisive est programmée pour le 26 juin prochain à Vienne, afin de discuter de la décision de renouvellement de leur accord de réduction de la production. Il s'agit de la sixième rencontre ministérielle des pays OPEP et non Opep qui sera précédée par la 176 conférence de l'Opep programmée pour le 25 juin. D'autre part, la quatorzième réunion du comité ministériel de suivi Opep et non-Opep (JMMC) est prévue pour le 19 mai en cours à Djeddah en Arabie saoudite.

L'Organisation et ses partenaires, à leur tête la Russie réduisent leur production de 1,2 million de bpj à compter du 1er janvier 2019 pour six mois. Son secrétaire général, Mohamed Barkindo a promis jeudi de "faire en sorte d'éviter toute crise énergétique". Mercredi, les cours du pétrole remontaient en Asie. Le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juin, prenait 42 cents à 61,82 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Source originale de l’article