Actualités

Lutte contre la pénurie de médicaments : Benbahmed expose sa stratégie

Par TSA | le Samedi 26 Décembre 2020

Lutte contre la pénurie de médicaments : Benbahmed expose sa stratégie

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmad, a exposé ce mercredi 23 décembre la stratégie du gouvernement mise en place cette année ayant eu comme objectif de mettre fin aux pénuries récurrentes de médicaments en Algérie.

« Dans le cadre de la régulation du marché, pour assurer la disponibilité continue des produits pharmaceutiques, le ministère de l’Industrie pharmaceutique étudie et délivre depuis plus d’une semaine les programmes d’importation à la fois des produits finis (médicaments pas produits localement) mais aussi celles des matières premières et articles de conditionnement nécessaires à la production nationale », fait savoir M. Benbahmed dans une déclaration à TSA.

Il précise que « pour la production nationale, il n’y a pas réellement d’annualité et les producteurs peuvent déposer leurs programmes tout au long de l’année en fonction de leurs besoins et de l’évolution de leur appareil de production et de leurs enregistrements ».

« Cette année, la nouveauté c’est que pour améliorer la régulation qui n’était pas suffisamment stricte et qui causait des dysfonctionnements sur le marché notamment par des ruptures récurrentes qui ont pu être constatées depuis quelques années, nous avons mis en place un nouveau système où les opérateurs s’engagent à nous préciser les dates effectives de libération et de livraison des produits pharmaceutiques en Algérie », développe le ministre de l’Industrie pharmaceutique.

« On ne se contente donc pas simplement de quantités annuelles délivrées pour l’importation mais un agenda précis est exigé sur leur livraison en Algérie. Cela nous permet d’anticiper en consolidant les programmes d’importation et de production, nous pouvons ainsi anticiper d’éventuelles problématiques d’approvisionnement que nous pouvons corriger à travers ces programmes ou à travers des programmes additionnels qui seront remis en temps voulu », soutient Lotfi Benhamed, en poste depuis plus de onze mois.

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique affirme également que « l’année 2021, comme la fin de l’année 2020, devrait être marquée par un accroîssement très sensible de la production nationale avec l’enregistrement de plusieurs centaines de produits qui nous permettra ainsi d’assurer une disponibilité continue des produits pharmaceutiques mais aussi de contribuer à la croissance économique du pays ».

Selon les syndicats de pharmaciens, entre 100 et 300 médicaments étaient touchés par la pénurie début décembre en Algérie.

Parmi les médicaments introuvables dans les pharmacies figure le Lovenox, à tel point que la secrétaire d’Etat chargée du Sport d’élite a lancé une campagne sur Facebook pour aider un malade à trouver ce médicament, prescrit dans le protocole de traitement du Covid-19 en Algérie.

Source originale de l’article