Actualités

Les cours du blé européen augmentent suite à une commande de l’Algérie

Par TSA | le Mercredi 30 Décembre 2020

Les cours du blé européen augmentent suite à une commande de l’Algérie

Le cours du blé européen a augmenté ce mardi de 0,5%, porté par un appel d’offre international lancé par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), rapporte ce mercredi le site Brecorder.

La quantité acquise par l’OAIC n’est pas précisée par Brecorder, si ce n’est que le blé acquis devra être livré sur deux périodes, entre le 1er et 15 février ainsi qu’entre le 16 et 28 février. Si le blé provient d’Amérique du Sud, la livraison devra se faire durant le mois de janvier. Selon le site Agricensus, l’Algérie veut acheter 50.000 tonnes de blé.

« Le blé européen sera probablement à nouveau la principale origine car il est plus compétitif que la mer Noire et l’Argentine », a précisé un trader, cité par la même source, au sujet de l’acquisition de blé par l’Algérie.

LIRE AUSSI | Production et importation de céréales : le paradoxe algérien

L’appel d’offres lancé par l’OAIC a permis au blé européen d’augmenter très légèrement de 0,5% pour s’établir à 212 euros la tonne. L’OAIC avait acquis le 13 novembre dernier environ 600 000 tonnes de blé d’origine optionnelle, avec l’UE vue comme le principal fournisseur.

Le DG de l’OAIC avait été limogé il y a un mois, après l’importation d’une quantité de 30.000 tonnes de blé avarié de Lituanie.

Hier mardi sur la Radio nationale (Chaîne III), le ministre de l’Agriculture Hamid Hamdani a indiqué que des procédures judiciaires ont été entamées au niveau local et international pour situer les responsabilités de chacun.

Il a évoqué des mesures judiciaires contre le fournisseur lituanien. « C’est une alternative. S’il faut engager cette mesure, l’Etat algérien va le faire, a-t-il dit. Il s’agit d’un produit stratégique et de la santé du consommateur ».

LIRE AUSSI | À Djendel, plongée dans l’Algérie qui travaille

Source originale de l’article