Actualités

Le projet de la pénétrante Ténès-Chlef confié à des Portugais et des Algériens

Par El Watan | le Samedi 20 Septembre 2014

Le projet de la pénétrante Ténès-Chlef confié à des Portugais et des Algériens

Le projet de la pénétrante Ténès-Chlef (53 km) a été confié de gré à gré à un groupement d’intervenants, composé d’une entreprise portugaise (désignée comme chef de file), de l’ETRHB Haddad, et de l’entreprise Boufradji de la wilaya de Chlef.

Celles-ci ont déjà pris connaissance de leurs bases de vie respectives, précisent les mêmes sources, ajoutant que les travaux seront lancés très prochainement. Les trois entreprises citées sont chargées de la réalisation d’un premier tronçon de 22 km, allant de l’autoroute Est-Ouest, à hauteur de la cimenterie d’oued Sly, jusqu’à la commune de Bouzeghaïa. Le tracé passe par la localité d’Ard El Beidha et contourne les agglomérations de Chettia et d’Ouled Farès, confrontées régulièrement à d’énormes bouchons.

Les procédures d’expropriation pour cause d’utilité publique sont en cours, a-t-on appris auprès de la wilaya. La seconde tranche de la liaison autoroutière s’étale, quant à elle, de Bouzeghia jusqu’à Sidi Akkacha, au sud de Ténès. Elle débouchera sur un ouvrage d’art qui reliera le port commercial et la ville de Ténès.Il est à signaler que la deuxième phase de la pénétrante en question sera étendue de la capitale du Cheliff vers Tissemsilt, dans les zones montagneuses de l’Ouarsenis.

Source originale de l’article