Actualités

Le pétrole plonge, la reprise des exportations de la Libye inquiète

Par Al Iqtisadia | le Mardi 22 Septembre 2020

Le pétrole plonge, la reprise des exportations de la Libye inquiète

A l’instar des marchés d’actions, les prix du pétrole prennent le chemion de la baisse en ce début de semaine, les barils de référence Brent et WTI abandonnant 2%. « Ce week-end, la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a levé la situation de force majeure sur les sites sûrs » du pays, a expliqué Al Stanton, analyste de RBC. La NOC a en effet annoncé samedi la reprise de la production et des exportations de pétrole en Libye sur les sites qu’elle a qualifié de « sûrs », au lendemain de l’annonce par l’homme fort de l’est de ce pays, Khalifa Haftar, de la levée d’un blocus de huit mois imposé par ses forces. « D’un point de vue logistique, les exportations pourraient connaître un redémarrage immédiat », ont souligné les analystes de Goldman Sachs, « car les stocks de brut de la NOC sont élevés. »

« Au-delà du déstockage, cependant, l’augmentation de la production devrait prendre du temps car certains champs – dont le plus grand de Libye – restent sous le contrôle des forces rebelles », ont-ils complétés. « Malheureusement, cela se produit alors que les marchés pétroliers sont inondés d’or noir et que les perspectives de consommation sont encore faibles », a par ailleurs indiqué Jeffrey Halley, de Oanda. « La menace d’un retour des confinements à grande échelle au Royaume-Uni et plus largement en Europe, à cause du Covid-19, ne fait qu’ajouter à la morosité ambiante », a-t-il ajouté.

Source originale de l’article