Actualités

Le pétrole chute à nouveau

Par Liberté | le Dimanche 04 Août 2019

Le pétrole chute à nouveau

Les prix du pétrole se reprenaient hier en cours d’échanges européens, une séquence qui succède à une lourde chute liée en grande partie à des annonces contenus dans des tweets de Donald Trump sur de nouveaux droits de douane visant la Chine. Ainsi, dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 61,82 dollars à Londres, en hausse de 2,18% par rapport à la clôture de jeudi, 1er août.

Le président américain a fait des annonces impromptues, dont les conséquences seront ressenties par les entreprises et l’économie mondiale, vu le poids de la Chine en tant que grand marché d’exportation. Trump montre encore une fois ses muscles, en plaçant la barre très haut : une majoration de 10% sur les tarifs douaniers supplémentaires imposés sur les 300 milliards de dollars d’importations chinoises jusque-là épargnées. Mais, comme à ses habitudes, il a laissé la porte entrebâillée, soulignant ainsi que ces nouvelles taxes entreront en vigueur le 1er septembre, et que les négociations, qui ont repris cette semaine à Shanghaï pour tenter de mettre fin au différend commercial entre les deux pays, allaient se poursuivre comme prévu.

Un regain des tensions commerciales sino-américaines fait craindre une diminution de la demande de brut et conduit à une baisse des prix. Les cours du pétrole étaient déjà en nette baisse avant les tweets de Donald Trump en raison, notamment, de la forte montée du dollar après une réunion de la Banque centrale américaine mercredi dernier. Jerome Powell, président de la Fed, a annoncé à l’issue de cette rencontre une diminution du taux directeur de l’institution d’un quart de point, mais a aussi suggéré que cette baisse ne devrait pas augurer un long cycle de recul des taux. Autant dire qu’un ensemble d’éléments s’était ralliés contre une remontée des cours du pétrole, à la grande déception de l’Opep+.

Youcef Salami

Source originale de l’article