Actualités

Le chiffre d'affaires en baisse de 95 % en avril

Par Liberté | le Mardi 28 Avril 2020

Le chiffre d'affaires en baisse de 95 % en avril

L'entreprise de gestion des services aéroportuaires de l'Ouest (EGSAO) basée à Oran, enregistre le mois d'avril courant, une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 95 % en raison de la crise sanitaire mondiale du Coronavirus.

Le PDG de l'entreprise, Abdelkader Kessal, a indiqué à l'APS que ce chiffre d'affaires a chuté de l'ordre de 95 % durant le mois d'avril courant, en raison des répercussions de la pandémie du Covid-19 sur les
activités économiques et humaines à l'échelle mondiale.

L'EGSAO gère onze aéroports à travers les régions Ouest et Sud-Ouest du pays, ceux d'Oran, Tlemcen, El Bayadh, Mascara, Bechar, Mechria, Tiaret, Adrar, Timimoun, Tindouf et Bordj Badji Mokhtar, rappelle-t-on. Le seul aéroport international "Ahmed Benbella " d'Oran génère, à lui seul, 80 PC du chiffre d'affaires de l'entreprise par le biais des différents commerces, boutiques et parkings qu'il abrite et des services qu'il assure.

Pour le PDG de l'EGSAO, ces difficultés financières n'auraient pas des répercussions sur le versement des salaires des travailleurs, du moins jusqu'au mois de mai prochain. Toutefois, a-t-il estimé, et en cas de la persistance de la crise sanitaire du Covid-19 au mois de juin, la recherche de "solutions " à cette situation sera alors indispensable avec le partenaire social.

Par ailleurs, dans le cadre des dispositions de prévention contre le coronavirus, l'entreprise a procédé à la mise en congé de 90 % de l'ensemble de ses effectifs, estimés à 900 travailleurs, en leur accordant des congés annuels ou exceptionnels ainsi que leurs reliquats de congés. La priorité a été accordée aux personnes souffrant de maladies chroniques.

Seuls les personnels chargés des permanences et des équipes de nuit, à l'instar de celles des agents de sécurité, assurent normalement leurs missions et bénéficient du transport.

Cette période de ralentissement des activités a été saisie pour entreprendre des travaux de maintenance de certains équipements et d'aménagement de certains services.

Priorité à la désinfection des équipements

Depuis l'arrêt du trafic aérien, l'activité normale de l'aéroport international "Ahmed Benbella " est presque quasiment nulle. Seules deux lignes internationales ont été assurées par la compagnie nationale Air
Algérie.

L'une à destination de Paris et à raison de deux vols hebdomadaires. Elle est destinée au transport des ressortissants binationaux non astreints au confinement. Un avion de petite capacité (175 places) est mobilisé à cet effet. L'autre ligne, Oran-Lyon, est réservée au transport des marchandises et du fret, a expliqué le directeur de l'aéroport, Benchenane Nadjib Allah.

De son côté, la compagnie Tassili Airlines s'occupe du transport des personnels de Sonatrach vers les régions du Sud comme Aïn Amenas, Hassi Messaoud et Adrar en plus dÆAlger, à raison de sept vols (aller-retour) par semaine.

A titre exceptionnel, l'aéroport d'Oran a accueilli, durant cette période d'arrêt du trafic aérien, cinq vols consacrés au rapatriement des ressortissants algériens bloqués à l'étranger. Il s'agit de 325 algériens
provenant d'Istanbul, 330 de Londres, 245 d'Alicante, 265 de Marseille et 255 de Paris.

En temps normal, chaque jour, une trentaine de départs en moyenne est enregistrée à partir d'Oran vers Djeddah (Arabie Saoudite), Istanbul (Turquie), Casablanca (Maroc), Toulouse, Marseille et Paris (France), Tunis, Alicante (Espagne) et autres.

Cette période d'inactivité a été saisie pour mener des opérations de désinfection des infrastructures aéroportuaires de l'Ouest et du Sud Ouest du pays.

Dans ce contexte, l'EGSAO a dégagé un important budget pour mener à bien ces opérations, a-t-on précisé. La campagne touche aussi bien les bâtiments, les différents locaux, les moyens matériels comme les scanners, les tapis roulants, les escalators ainsi que les bus utilisés dans le transport des voyageurs vers les aérogares et les aéronefs.

Dans le cadre des mesures de lutte contre la pandémie, une commission de suivi et de contrôle du dispositif préventif a été mise en place au niveau de l'aéroport. Elle est composée de représentants des secteurs de la santé, de la PAF, des douanes et du contrôle sanitaire aux frontières, a expliqué le directeur de l'infrastructure aéroportuaire d'Oran, également président de cette commission.

Les aérogares réservées aux vols domestiques et internationaux, le salon d'honneur, les façades de l'aéroport ont été, entre autres, désinfectées, ont indiqué les mêmes sources.

Source originale de l’article