Actualités

L’Algérie serait la troisième grande économie la plus touchée par la récession en Afrique

Par TSA | le Mercredi 08 Juillet 2020

L’Algérie serait la troisième grande économie la plus touchée par la récession en Afrique

L’Algérie devrait figurer parmi les quatre pays les plus touchés par la récession en Afrique en 2020 à cause de la pandémie de coronavirus Covid-19. Selon les prévisions de la Banque africaine de développement (BAD), l’économie algérienne fait partie en effet des quatre plus grandes économies du continent qui devraient être touchée par la contraction de son PIB en 2020.

Sur cette liste, l’Algérie figure en troisième position avec une récession de -4,4% à -5,4% (selon le scénario de base ou pessimiste), derrière l’Afrique du Sud (-6,3% à -7,5%) et le Nigéria (-4,4 % à 7,2 %, et devant le Maroc (-3,3 % à -4,6 %).

L’Algérie paie sa très forte dépendance aux exportations de pétrole, dont le prix a été très impacté par la pandémie de coronavirus, qui a provoqué une chute de la demande mondiale de pétrole.

Seule l’Egypte va tirer son épingle du jeu. Grâce à une économie plus diversifiée par rapport aux quatre autres grandes économiques du continent, elle devrait réaliser une croissance positive (+2,2 % à +0,8 %), selon la BAD.

Moins puissants économiquement que l’Afrique du Sud, le Nigéria, l’Algérie, le Maroc et l’Egypte, quatre pays ne seront pas touchés par la récession. Il s’agit de l’Éthiopie (+3,6 % à +2,6 %), le Kenya (+1,4 % à +0,6 %), la Côte d’Ivoire (+3 % à +1,5 %) et le Sénégal (+2,8 % à +0,1 %). Leur atout principal est la diversification de leurs économies.

Conséquence directe de cette récession qui va frapper plusieurs pays africains, 50 millions d’Africains pourraient devenir très pauvres, selon les prévisions de la BAD. « Entre 28,2 et 49,2 millions d’Africains pourraient basculer dans l’extrême pauvreté » en 2020 et 2021, selon les projections « de base » ou « pessimistes » de la BAD, qui prévoit aussi entre 24,6 et 30 millions d’emplois perdus.

Car l’Afrique est le continent le moins touché par l’épidémie coronavirus (11.700 morts pour 500.000 cas positifs), la crise économique mondiale induite par la pandémie va le toucher de plein fouet.

Source originale de l’article