Actualités

Indices

Par El Watan | le Lundi 19 Octobre 2020

Indices

– Etats-Unis : Le déficit au plus haut historique sous l’effet de la Covid-19

Le déficit budgétaire des Etats-Unis a grimpé à un niveau historique en 2020, en raison des dépenses engagées pour aider l’économie à faire face à la crise provoquée par la Covid-19. Il dépasse les 3000 milliards de dollars, battant de très loin son précédent record. Le déficit de l’Etat fédéral pour l’exercice 2020 clos en septembre atteint 3132 milliards de dollars, contre 984 milliards en 2019, soit un triplement, a dévoilé vendredi le Trésor américain.

C’est de loin le plus important déficit jamais enregistré par les Etats-Unis, puisqu’il représente plus du double du précédent record. L’année 2020 vient donc détrôner 2009, quand, en pleine récession liée à la crise financière, le déficit avait grimpé à 1400 milliards de dollars.

Les comptes de la première économie mondiale ont ainsi été plombés par l’explosion des dépenses publiques, qui ont «considérablement augmenté», souligne le Trésor dans son communiqué.

Elles ont bondi de 47%, pour atteindre 6500 milliards de dollars. Le mois de mars avait en effet vu la Covid-19 se propager sur le territoire américain. Les travailleurs qui le pouvaient ont alors été contraints de travailler de chez eux, tandis que commerces et restaurants avaient dû fermer, licenciant, au moins temporairement, leurs salariés.

– Brexit: Bruxelles et Londres discuteront demain du «format» de leurs négociations

Le Royaume-Uni et l’Union européenne discuteront demain du «format» de leurs négociations sur leur relation commerciale post-Brexit, malgré la menace de Londres de tourner les talons sans «changement fondamental» du côté des Européens, avec le risque d’un «no deal» potentiellement dévastateur pour l’économie.

Le négociateur en chef européen Michel Barnier et son homologue britannique David Frost «ont convenu de se parler lundi pour discuter du format» des pourparlers, actuellement dans l’impasse, a indiqué un porte-parole de la Commission européenne à l’issue d’une visioconférence entre les deux hommes.

Les discussions ont viré à l’aigre après le sommet européen de jeudi, où les 27 ont exigé des concessions de Londres, tout en disant vouloir continuer pour parvenir à un accord de libre-échange avant l’année prochaine, quand les règles européennes cesseront de s’appliquer au Royaume-Uni.

Mais le Royaume-Uni lui a refusé net vendredi, faisant ressurgir le spectre d’une absence d’accord, synonyme de quotas et droits de douanes entre les 27 et Londres, qui refuserait l’accès aux eaux britanniques aux pêcheurs européens.

«Il ne semble y avoir aucun progrès de la part de Bruxelles, donc ce que nous leur disons, c’est : venez nous voir en cas de changement fondamental d’approche, sinon cela nous va très bien de parler des détails pratiques» d’une sortie sans accord commercial, a averti Boris Johnson à la télévision.

Source originale de l’article