Actualités

Importation des véhicules neufs : l’Algérie n’imposera pas de quotas

Par TSA | le Mardi 19 Mai 2020

Importation des véhicules neufs : l’Algérie n’imposera pas de quotas

L’importation de véhicules neufs que le gouvernement a de nouveau décidé d’autoriser se ne sera pas limitée par des quotas pour les concessionnaires, a indiqué le ministre des Finances.

Abderrahmane Raouya, qui s’exprimait ce mardi 19 mai devant l’APN à l’occasion des débats sur le projet de Loi de finances complémentaire 2020 (LFC-2020), a expliqué que l’objectif du gouvernement est de mettre en œuvre une stratégie pour asseoir une véritable industrie automobile, mais comme cela prendra au moins trois ans, il a décidé de revenir à l’importation de véhicules neufs, en plus des véhicules d’occasion dont l’importation a été autorisée par la Loi de finances 2020.

Les véhicules neufs importés seront soumis à une taxe fixée dans la LFC-2020. Chaque concessionnaire pourra importer suivant ses moyens financiers et ne sera pas limité par un quota et ce, afin d’éviter les pratiques douteuses observées ces dernières années dans la distribution des quotas.

Le ministre a en outre révélé qu’un groupe de travail est en train de se pencher sur le lancement d’une carte-carburant. Cette carte permettra à certaines catégories d’opérateurs économiques de disposer d’une quantité de carburant à payer au prix subventionné. Les prix des carburants augmenteront encore légèrement après l’entrée en vigueur de la loi de finances complémentaires 2020, en cours d’adoption.

Source originale de l’article