Actualités

Hausse généralisée sur les marchés internationaux

Par El Watan | le Samedi 07 Novembre 2020

Hausse généralisée sur les marchés internationaux

Indice FAO des prix des denrées alimentaires

Une hausse généralisée a été enregistrée au niveau des prix des denrées alimentaires, indique un nouveau rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Selon ce rapport, l’indice de la FAO, suivant les prix internationaux des biens alimentaires les plus échangés sur le marché, était en moyenne de 100,9 points en octobre 2020, marquant ainsi une hausse de 3,1% par rapport au mois de septembre et de 6% au-dessus de sa valeur en octobre 2019.

Ainsi, l’indice FAO des prix des céréales a grimpé de 7,2% par rapport au mois précédent et de 16,5% par rapport à sa valeur en octobre 2019.

Cette flambée est principalement due aux prix du blé dans un contexte de baisse des disponibilités d’exportation, de mauvaises conditions de croissance en Argentine et d’un temps sec continu affectant les semis de blé d’hiver en Europe, en Amérique du Nord et en région de la mer Noire, explique la FAO dans son rapport.

Pour les prix du maïs, de l’orge fourragère et du sorgho, le rapport indique qu’ils sont restés sous la pression en octobre, tandis que ceux du riz se sont calmés.

Alors que les prix des huiles végétales ont progressé de 1,8% au cours du mois, affichant un sommet de neuf mois, mené par des prix plus fermes de l’huile de palme et de soja, l’huile de colza affiche par contre une baisse modérée dans un contexte d’incertitude accrue sur la demande dans l’Union européenne à la suite de la récente détérioration de la situation due à la Covid-19 dans la région.

Les prix des produits laitiers ont également affiché une augmentation de 2,2% par rapport à septembre. La FAO rapporte la hausse des prix en octobre au resserrement du marché pour les livraisons à court terme, soutenu par une forte demande d’importation des marchés d’Asie et du Moyen-Orient.

Les prix du sucre ont affiché une hausse importante de 7,6% par l’influence des perspectives d’une baisse de la production du sucre au Brésil et en Inde, plus grands producteurs de ce produit au monde.

L’indice FAO des prix de la viande a par contre affiché une baisse de 0,5% en octobre.

Post Views: 0

Source originale de l’article