Actualités

Formation professionnelle : Le statut particulier des travailleurs en examen

Par El Moudjahid | le Mardi 16 Octobre 2018

Formation professionnelle : Le statut particulier des travailleurs en examen

La Commission nationale de dialogue et de concertation, regroupant des représentants de l’administration centrale du secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels, et de la Fédération nationale des travailleurs de la formation et de l’enseignement professionnels, a examiné, lors d'une réunion hier à Alger, les questions relatives au parcours professionnel et au statut particulier de travailleurs du secteur. La rencontre, à laquelle a pris part le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a porté sur les préoccupations socioprofessionnelles des travailleurs, dont principalement, le parcours professionnel et le statut particulier des travailleurs du secteur, outre l'indemnité au profit du personnel d’intendance, le dossier des logements de fonction et la question du soutien à la Mutuelle nationale de la Formation professionnelle.

Dans son allocution d'ouverture des travaux de cette rencontre, M. Mebarki a affirmé que la démarche de dialogue et de concertation se veut «l’outil essentiel» du règlement des questions socioprofessionnelles soulevées, mettant en avant la nécessité d'œuvrer à trouver des solutions aux préoccupations de travailleurs du secteur. Soulignant «le rôle efficace» des travailleurs de la formation professionnelle dans le développement du secteur qui a accueilli, durant la rentrée de septembre dernier, «plus de 360.000 jeunes stagiaires et apprentis», le ministre a fait état d'une «forte augmentation» du nombre des nouveaux apprentis ayant rejoint les établissements de formation par rapport à la rentrée de septembre 2017.

Dans le même contexte, M. Mebarki a fait indiqué que le secteur a ouvert, pour cette rentrée, 400.000 postes pédagogiques dans les différents modes de formation, répartis sur 1.295 établissements de formation dont 40 nouveaux, et mobilisé 28.000 enseignants formateurs auxquels s’ajoutent 2.000 formateurs, nouvellement recrutés.

Source originale de l’article