Actualités

Etude d’Ericsson Algérie : Les utilisateurs de smartphones prêts à basculer vers la 5G

Par DZ Entreprise | le Mercredi 16 Décembre 2020

Etude d’Ericsson Algérie : Les utilisateurs de smartphones prêts à basculer vers la 5G

Dans sa nouvelle édition Ericsson Day, le 15 décembre 2020, tenue exclusivement en ligne cette année en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus, Ericsson Algérie a dévoilé les résultats d’une étude sur la perception de la 5G par les utilisateurs de smartphones et de réseau mobile en Algérie. L’entreprise suédoise est formelle: les utilisateurs algériens de smartphones sont prêts à prendre le train de la 5G. Ils sont prêts à basculer quitte à changer d’opérateur si le leur traîne à s’adapter au changement.

C’était donc à l’occasion de la tenue de cette quatrième édition d’Ericsson Day que les résultats de l’étude d’Ericsson Algérie, réalisée également uniquement en ligne, via des mails et des contacts téléphoniques, que tout le contenu de cette étude a été révélé au public (connecté en ligne) et débattue par des experts et des spécialistes du domaine.

Les résultats de cette étude d’Ericsson Algérie montrent un intérêt vif pour le réseau mobile ultra-haut débit afin de permettre d’assurer de meilleurs services internet et rendre plus tangible et aussi accessible ce qui est appelé la connectivité intelligente. Le besoin est réel et pressant.

Dans sa présentation, Ahmed Reda Berrah, architecte solution Ericsson, a précisé que cette étude est une actualisation de celle de 2018. Il en ressort principalement une progression continue de l’utilisation de l’internet mobile en Algérie : 85% des personnes sondées déclarent se connecter sur le réseau 4G mobile contre 77% en 2018 et 25% en 2016.

Le rapport actualisé indique que la majorité des utilisateurs de smartphones en Algérie sont au fait de la 5G, 57% des personnes sondées connaissent le concept, 22% en ont une bonne connaissance et peuvent l’expliquer à d’autres.

12% des personnes sondées pour les besoins de cette étude d’Ericsson Algérie affirment avoir une connaissance parfaite en la matière.

Autre fait révélé par l’enquête, l’augmentation en flèche des utilisations de la vidéo suite au recours massif des travailleurs algériens, à l’instar de ceux des autres pays à travers le monde, au télétravail en raison des mesures de confinement qui ont suivi l’explosion de la pandémie de la Covid-19. De leur expérience, les utilisateurs réclament de meilleures prestations, soit une connexion internet ininterrompue et surtout de très haut débit.

Des réponses des internautes aux questions du sondage d’Ericsson, il est aussi clair que la 5G intéresse tous les secteurs d’activité ; des banques à l’agriculture, en passant par les commerces, les transports et les besoins des foyers en connexion de qualité aux appareils intelligents.

Prenant conscience de cette réalité, l’entreprise des télécommunications n’attend pas le moment opportun pour agir, en offrant ses services à ses clients. Forte d’une expérience de plusieurs années, elle travaille par anticipation et sur le long terme. D’ores et déjà, elle fait la promotion de ses produits déjà commercialisés dans une partie du Globe et montre son intérêt pour le marché algérien. Les résultats de cette étude sont destinés en premier aux fournisseurs des services en Algérie. Fournisseurs d’équipements, de systèmes, de solutions digitales et autres.

«Ericsson en Algérie évolue dans un contexte où la numérisation de l’économie devient un impératif. Notre objectif, en tant que partenaire fiable et de confiance est de matérialiser cette perspective par des solutions digitales dynamiques et conformes aux exigences des opérateurs.

Il s’agira pour nous de relever le défi d’accroitre l’apport de l’économie numérique à l’économie nationale» a déclaré Yacine Zerrouki, le directeur général d’Ericsson Algérie, lors de cette quatrième édition d’Ericsson Day live.

De son côté, le Chef de Mission, chargé d’affaires de l’ambassade de Suède en Algérie, Anders Wollter, a affirmé : «L’Algérie est un partenaire historique important pour la Suède en Afrique du Nord.

Nos relations d’amitié et de coopération n’ont de cesse se consolider dans des domaines d’intérêt mutuel, notamment dans celui des TIC, puissant levier de croissance économique, d’innovation et de co-création pour des solutions durables pour le futur».

Samia Hanifi

Source originale de l’article