Actualités

Complexe sidérurgique de Bellara (Jijel) : Les unités entièrement installées

Par Al Iqtisadia | le Mercredi 22 Juillet 2020

Complexe sidérurgique de Bellara (Jijel) : Les unités entièrement installées

Les unités composant le complexe sidérurgique d’Algerian Qatari Steel (AQS) de Bellara dans la wilaya de Jijel, ont été achevées à 100%, nous a indiqué le directeur général adjoint de la société, Sofiane Chaib-Setti, que nous avons questionné à ce propos.

Notre interlocuteur nous expliquera que mis à part le terminal minéralier au niveau du port de Djendjen qui n’est pas encore achevé, l’ensemble des autres unités au niveau du complexe n’attendent que leur démarrage. Il nous précisera que trois unités sont en instance de démarrage.

Néanmoins avec la pandémie de Covid- 19, «on a été obligé d’arrêter momentanément puisque les entreprises chargées du démarrage de ces installations sont étrangères». Il citera à cet effet des Américains, des Allemands et des Espagnols contraints à quitter l’Algérie durant cette situation exceptionnelle et qu’il est attendu la réouverture des frontières et la reprise des vols aériens pour pourvoir mettre en service les installations prévues.

Interrogé sur la production et la commercialisation, Sofiane Chaib-Setti affirmera que la production a démarré en octobre 2017 dans 3 laminoirs et par la suite dans deux aciéries électriques, et qu’il ne reste que l’unité de réduction directe pour utiliser directement le minerai.

Pour les laminoirs, expliquera-t il, les unités utilisaient des billettes mais depuis la mise en service des aciéries, on utilise désormais le pré-réduit. Le ralentissement dans le pays induit par la pandémie de la Covid-19, a eu, selon lui, un impact sur la commercialisation de la production d’AQS. Cette année il y a eu durant deux ou trois mois un arrêt des ventes mais avec le déconfinement ça reprend timidement. La trésorerie est impactée par cette situation mais on espère à AQS un réel redémarrage notamment avec la convention signée avec Tamaga Export pour l’exportation de rond à béton au Mali et au Niger.

 

ElWatan

Source originale de l’article