Actualités

Céréales : Les cours du blé stables

Par Al Iqtisadia | le Jeudi 13 Août 2020

Céréales : Les cours du blé stables

Les cours du blé étaient stables, légèrement orientés à la baisse, lundi à la mi-journée sur le marché européen, au cœur de deux poussées contradictoires, en baisse en raison de l’abondance du marché mondial, et soutenu à la hausse par le repli de l’euro face au dollar.

Vendredi dernier, les courtiers avaient anticipé le fait que le ministère américain de l’Agriculture va probablement relever ses prévisions sur la production de blé dans le monde dans le rapport mensuel qu’il publiera aujourd’hui, avait indiqué Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics.

Lundi, l’euro baissait un peu face à un dollar renforcé par le nouveau plan d’aide dévoilé samedi par Donald Trump. Ce qui a plutôt comme conséquence de soutenir les exportations de blé européen et ses cours. Sur Euronext, la tonne de blé tendre perdait 25 centimes d’euros sur l’échéance de septembre à 177,75 euros, ainsi que sur celle de décembre à 178 euros, pour 19.046 lots échangés.

La tonne de maïs perdait 50 centimes d’euros sur l’échéance de novembre à 164 euros, et 75 centimes sur celle de janvier à 166,25 euros, pour 100 lots échangés.

La meunerie française s’est mobilisée pour un don d’urgence de 500 tonnes de farine acheminées au Liban au départ de Toulon en deux envois dimanche et hier par le porte-hélicoptères Le Tonnerre, après l’explosion dans le port de Beyrouth la semaine dernière qui a gravement touché les silos à blé nationaux.

Une vingtaine de meuniers ont participé à la collecte auprès de milliers d’agriculteurs coopérateurs en France. Vivescia et les grands moulins de Paris représentant 10.500 coopérateurs ont pour leur part fait un don de 75 tonnes, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

A plus long terme, pour poursuivre l’effort de solidarité avec le Liban, le ministère de l’Agriculture étudie l’envoi de 20.000 tonnes de blé (entreposées à Nantes) et de 20.000 tonnes de farine (entreposées à Rouen), a indiqué le quai d’Orsay dimanche dernier.

Source originale de l’article