Actualités

Campagne moissons-battages à Tizi Ouzou : Une récolte de 176.000 quintaux de céréales attendue

Par El Moudjahid | le Lundi 22 Juin 2020

Campagne moissons-battages à Tizi Ouzou : Une récolte de 176.000 quintaux de céréales attendue

En effet, lors de la cérémonie du lancement officiel de cette campagne qui s’est déroulée au niveau de l’exploitation agricole appartenant à Hennouche Rachid, au village El Kahra, dans la commune de Fréha, le directeur de wilaya des services agricoles (DSA), Makhlouf Laib, a indiqué qu’une récolte record en céréales de 176.000 quintaux est attendue à la fin de cette campagne de moisson-battage. Cette récolte prévisionnelle est nettement en hausse par rapport à la campagne de l’année dernière durant laquelle elle n’était que de l’ordre de 142.160 quintaux, a-t-il rappelé, en précisant que la moyenne de rendement prévisionnel pour cette campagne est de pas moins de 24 q à l’hectare.

La campagne de moisson concernera une superficie globale de 7.470 hectares, a encore fait savoir le DSA. Selon ce dernier, l’augmentation substantielle de la culture céréalière s’explique par plusieurs facteurs, dont la pluviosité qui a été cette année favorable, l’introduction de nouvelles techniques dans la préparation du sol réservé à la culture céréalière ayant concerné près de 87% de la superficie et autres travaux d’entretien, notamment le désherbage au niveau des exploitations.

Pour les besoins de cette campagne, la direction a mobilisé 42 moissonneuses-batteuses, dont 10 au profit de la Coopérative de céréales et des légumes secs et 32 aux particuliers. Les moissonneuses-batteuses mobilisées par la CCLS interviendront sur une superficie de 860 ha, a-t-on indiqué. Avec l’augmentation de la production céréalière, la semence n’est plus importée depuis quelques années. Le wali a insisté sur la nécessité de la mise en valeur de toutes les superficies agricoles pour atténuer la facture de l’importation. Mahmoud Djamaâ a également invité les agriculteurs à améliorer la productivité de leurs exploitations et la qualité de leurs produits d’autant que, a-t-il rappelé, «l’Etat a toujours été aux côtes des agriculteurs par le lancement de différents programmes de développement et de soutien».

Les agriculteurs se sont, quant à eux, plaints des coûts très élevés des fertilisants et certains intrants qui ont un impact négatif sur la production. Comme ils se sont aussi plaints des prix de la location des moissonneuses-batteuses qui sont de l’ordre de 4.500 à 5.000 DA. Même si elle est connue pour son relief fortement accidenté et difficile d’accès, la wilaya dispose de quelques plaines qui ont été tout le temps exploitées par les agriculteurs, à l’instar du très fertile bassin céréalier de Draâ El Mizan qui est d’une superficie de 3.200 hectares. Le plateau céréalier de Fréha, d’une superficie de 860 hectares, est en deuxième position dans la culture céréalière. Djebla, dans la commune d’Ouagnoune, et Tizi-Ghenif sont, eux aussi, de vrais bassins de production de céréales.

Bel. Adrar

Source originale de l’article