Actualités

Biopharm acquiert la majorité des actions de GPE

Par DZ Entreprise | le Mardi 10 Novembre 2020

Biopharm acquiert la majorité des actions de GPE

Le groupe pharmaceutique privé, Biopharm, coté à la Bourse d’Alger, vient de renforcer sa position dans la production des hormones, annonce un communiqué du Groupe pharmaceutique.

Biopharm a signé un accord avec le groupe pharmaceutique européen (GPE), une société algérienne créée en 2010 et présente dans le domaine de la production et la distribution de produits pharmaceutiques notamment de produits hormonaux.

Selon la même source, « Biopharm prend une participation majoritaire dans le capital social de la société GPE à travers une augmentation de capital de cette société. Les synergies opérationnelles entre les deux sociétés ont permis la concrétisation de cette opération qui est en droite ligne avec la stratégie de développement du groupe Biopharm ».

Cette opération permettra au groupe Biopharm de diversifier sa gamme de production et de se lancer dans la production des hormones, mais aussi facilitera au groupe GPE de se donner les moyens pour accélérer son plan de développement.

Dans son communiqué, le groupe rappelle avoir a réalisé un chiffre d’affaires de 34,251 milliards de dinars au premier semestre 2020, contre 32,592 milliards de dinars à la même période de l’année 2019, soit une hausse de 5,1%.

Les bénéfices nets du groupe pharmaceutique privé ont baissé de 5,7%, s’établissant à 3,191 milliards de dinars contre 3,383 millions de dinars à la même période de l’année passée.

En outre, et au cours du premier semestre de l’année en cours, Biopharm a mis sur le marché huit nouveaux produits développés dans son laboratoire de développement.

Mais à cause de la situation sanitaire, le groupe a baissé sa production, mais les ventes sont consolidées et ont connu une hausse de 11%.

A ce titre, le site de production a produit 20,5 millions de boîtes durant le premier semestre 2020 contre 31,5 millions de boîtes à la même période de l’année 2019.

Y.O

Source originale de l’article