Actualités

Agriculture : Plus de 2 millions de quintaux d'ail produits en 2018/2019

Par El Moudjahid | le Lundi 02 Mars 2020

Agriculture : Plus de 2 millions de quintaux d'ail produits en 2018/2019

La production de la filière de l'ail s'est élevée à plus de 2 millions de quintaux en 2018/2019 contre 1,3 million de quintaux en 2017/2018, a indiqué hier à Alger le directeur de la régulation et du développement des productions agricoles au ministère de l'Agriculture et du Développement rural, Mohamed Kherroubi.
Dans une déclaration à l'APS, le responsable a précisé que le ministère avait tracé un programme spécial visant à augmenter les surfaces réservées à la culture de l'ail pour répondre à la demande des citoyens et arrêter l'importation de ce produit, ajoutant que la filière avait bénéficié d'un accompagnement particulier du secteur, notamment pour le stockage, l'irrigation et l'approvisionnement en semences d'ail.
De près de 10.000 hectares en 2017/2018, les surfaces réservées à la culture de l'ail sont passées à près de 13.000 hectares en 2018/2019 et à 10.600 hectares en 2019/2020, a fait savoir M. Kherroubi. Indiquant que la récolte de l'ail vert cultivé dans des régions comme El-Oued et Annaba a débuté en février, il a fait état de la production de près de 70.000 quintaux. Le marché est actuellement approvisionné à partir de cette quantité qui vient s'ajouter à celles stockées dans le cadre du programme de régulation des récoltes de 2018/2019, soit 6.000 tonnes à travers quatorze wilayas. La commercialisation de l'ail stocké a débuté en janvier et se poursuivra jusqu'au Ramadhan. Les prix de l'ail ont connu une certaine stabilité grâce aux efforts consentis par les professionnels de cette filière, a affirmé le responsable.
Le ministère, ajoute M. Kherroubi, s'emploie à arrêter un programme annuel pour l'exportation de l'ail dans le cadre de l'organisation de la filière et la régulation de la production agricole, en raison du manque de ce produit sur le marché mondial, rappelant que l'Algérie avait exporté près de 1.000 tonnes d'ail vers le Canada.
L'Algérie, qui importait environ 12.000 tonnes/an d'ail, a atteint l'autosuffisance et a renoncé définitivement à l'importation grâce à la production locale, s'est-il réjoui. La valeur de l'importation de l'ail entre 2014 et 2017 s'est élevée à 12 millions de dollars, un montant destiné actuellement au soutien des professionnels du secteur. En cette saison, El Oued, Mila, Skikda et Médéa sont les premières wilayas productrices d'ail, selon le directeur de régulation.

Source originale de l’article